Rallies
(Archives)

Rallies
(Archives)

11e rassemblement du Belgian Military Vehicle Trust au fort de Lantin (3-5 août 2018)

 Aug. 3, 2018, 8:50 a.m. par ahdf
 Vu : 1560 fois

Les trois groupes de reconstitueurs coordonnés par Philippe Pitton (BMVT) avaient choisi l'intervention médicale de première ligne comme thème pour Lantin 2018 (© Alain Henry de Frahan)

 

Le BMVT a retrouvé une fois de plus le fort de Lantin, un ouvrage militaire construit en 1888 et remanié avant les 1ère et 2ème guerres mondiales. Il faisait partie de la ceinture fortifiée de Liège. Restauré, il est actuellement entretenu par quelques bénévoles aussi dévoués que compétents, qui en assurent des visites très instructives. Tous les bénéfices réalisés ce premier weekend d’août seront affectés à la restauration de ce site historique.

Pour cette édition 2018, le classique rallye d’été du BMVT a réuni plus de 300 véhicules militaires WWII de tous gabarits t quelque 700 participants. L'évolution de la manifestation était visible : nous avons agrandi les surfaces disponibles pour accueillir plus de 700 participants, dont de nombreux groupes de reconstitution. Soulignons la présence grandissante de participants français, néerlandais, luxembourgeois, allemands, anglais et même italiens. De nombreux panneaux indicateurs (au look d'époque, of course) guidaient les participants sur le site. Durant ces trois jours, le site a accueilli une grande bourse de militaria.

La présentation d'un rare char dépanneur américain Sherman M32 – piloté de main de maître par Daniel Röttger, un habitué – a ravi les collectionneurs et impressionné le public venu en nombre. Quelques véhicules rares étaient de sortie : citons, sans vouloir être exhaustif, la première sortie d'un splendide half-track International Harvester M5/M9 (bravo, Yvan !) et la présence de plusieurs tracteurs de semi Autocar U-7144T avec leurs semi-remorques côtoyant une dépanneuse Diamond T 969A et deux GMC atelier, dont celui d’un collectionneur hollandais qui en a bluffé plus d'un par la qualité inouïe de sa restauration : tout l'outillage électrique (en 110 volts) est fonctionnel ! Tour, tourets, meuleuses, perceuses, groupe électrogène, baladeuses, etc. sans oublier le chalumeau et un stock de pièces, rien ne manquait. Hallucinant ! Best of the show !  Le petit outillage était présenté dans les coffrets et emballages d'origine. Grâce à cela, des réparations importantes étaient possibles sur place.

Le thème de cette année était "les Alliés et le Commonwealth", parallèlement à l'incontournable "Women at war" (femmes en guerre) qui a rassemblé plus de 85 ladies ! Un nouveau record qui démontre que le sexe dit faible s’implique désormais avec un merveilleux dynamisme dans ce pan de la reconstitution. Il y avait des" Rosies" (ouvrières US pendant la guerre), des WAC, WASP, des nurses (infirmières), des résistantes, des pin-up et d'autres ladies en tenue civile, toutes en style d’époque. Un shooting photo fut organisé pour ces demoiselles et jolies dames. Inutile de vous dire quel succès il a rencontré... Pour parfaire le style vintage, il y avait un salon de coiffure dames qui a été très sollicité. Mais que de beautés en sont sorties, mes amis !

Le parcours tout-terrain spécialement aménagé pour l'évolution des anciens engins kaki a connu un grand succès, ceci face à un public toujours étonnés des performances de ces engins. Rien n'arrête ces machines ni leurs habiles chauffeurs. Evidemment, quand la poussière remplace la boue, c’est plus facile... Pour les moins téméraires, un itinéraire routier et touristique identifié par un excellent roadbook a constitué une alternative pour la découverte de la région.

Dans les fossés du fort, face à une imposante casemate d’angle, nous avions aménagé un décor pour installer une position d'artillerie anglaise avec présentation d'un canon de 25 livres et son caisson a munition (limber), un camion 4x4 d'approvisionnement Morris Commercial GS et un véhicule blindé léger de reconnaissance Daimler "Dingo". Evidemment, en symbiose avec ce thème, circulaient plusieurs Jeep en livrée britannique et canadienne, donc certaines modifiées en version SAS (Special Air Service) et commando.

Sur des terrains adjacents se trouvaient de très belles reconstitutions, dont un poste médical de campagne animé par des démonstrations dynamiques très réalistes, coordonnées par Philippe Pitton (BMVT). Félicitation pour leurs prestations ! Un nouveau groupe (fou des rails) représentant la Résistance nous a également offert une présentation très réussie de l'exode, ceci en ouverture du défilé. Désormais, les camps de reconstitution sont groupés dans une même zone pour réunir tous ces collectionneurs sur une même base. Nous les sentons tous très motivés ! On pouvait vraiment revivre là une évocation des camps alliés d’époque. C’est évidemment ce que nous attendions tous. Ils les ont recréés dans ce superbe décor boisé qui se prête tout à fait à leur passion. Il régnait dès lors une ambiance unique, intégrant un maximum de petits détails, dont un post office très réaliste. Le top était constitué par la première sortie d’un GMC en version cuisine de campagne (field kitchen) entièrement reconstitué d’après photo et incroyablement équipé de matériel d’époque par Frédéric Muls et Peter Mutton. Ce superbe GMC baptisé « Chuck Wagon » est 100% opérationnel. Il a servi quelque 120 repas par jour – cuisinés sur base d’un TM d’époque ! – aux collectionneurs préalablement inscrits. Yes, sir ! 

D'autres collectionneurs avaient sorti du matériel de génie américain : un rare bulldozer aérotransportable Clark CA-1 "Clarkair" (un engin qui a rendu d’immenses services en Birmanie puis en Europe), une rarissime grue pelleteuse Bucyrus Erie modèle 22BM, des GMC tipper (benne basculante),... Pendant que l'un nivelait des trous, l’autre les creusait avant d’enfin charger les camions. Trop bon ! Well done, boys !

Un moment important du samedi et du dimanche après-midi, très attendu du public, était un défilé des véhicules et des groupes de reconstitution. Le défilé des women-at-war a été très, très applaudi, à juste titre.

Comme chaque fois depuis onze ans, les visiteurs sont venus en masse ; ils sont estimés, cette année, à plus de 5.500 ! Le nouveau parking a d’ailleurs été vite saturé. Ceci démontre l'intérêt croissant du public pour cette manifestation, une belle satisfaction. L'option est didactique : il s’agit de présenter au public une page d'histoire particulière où sont mis en avant des hommes, des femmes et des machines ayant contribué à la libération de l’Europe. 

Le comité du BMVT remercie ses nombreux membres dévoués qui ont participé activement à la réussite de cet évènement, sans oublier nos chauffeurs bénévoles de poids lourds (transports du Sherman M32, du canon et autres matériels) qui ont fait un beau boulot, avant et après à la manifestation. Nous leur devons tant ! Cette édition 2018 fut une réussite totale, appréciée à sa juste valeur tant par les participants que par le public. Même le soleil fut notre allié... un peu trop le samedi ! La température au fort de Lantin rappelait plus le théâtre d’opération CBI (China Burma India) ou Pacifique que l’ETO (European Theatre of Operations).

Vous aussi, venez vous plonger dans la merveilleuse atmosphère du rallye estival du Belgian Miltary Vehicles Trust au fort de Lantin, en août 2019 !

André WITMEUR, président du BMVT

Photos © Alain Henry de Frahan, Frank Mottoulle, Peter Behrens, Philippe Antoine, Alain Olivier, Patrick Demaison, Michel Wynants.