Rallies
(Archives)

Rallies
(Archives)

Winter Rally 2018 du Belgian Military Vehicle Trust (Houffalize 2-4 février)

 Feb. 3, 2018, 6:27 a.m. par ahdf
 Vu : 1246 fois

© Aubry Royen

Cette 29ème édition de la classique hivernale du BMVT a réuni pendant trois jours un très beau plateau de participants venus de divers coins d'Europe : plus de 400 participants et 124 véhicules étaient au départ de la boucle historique.

Dès le vendredi, dans la petite ville d’Houffalize, le trafic était dense : les collectionneurs arrivent avec leurs véhicules militaires WW2, en provenance de France, de Hollande, d'Autriche, d’Allemagne, du Danemark, de Suisse, du Grand-Duché de Luxembourg et d’Angleterre. Ils n'ont pas hésité à rejoindre ce lieu historique, une réunion unique en son genre. La majorité des engins présents est d'origine américaine ; d’emblée, la qualité de restauration de nombreux véhicule impressionne et attire les commentaires.

Après une journée passée à l'extérieur en voyageant à bord de ces magnifiques « limousines » sans portes et non chauffées, même le plus irréductible des GI's   apprécie de se retrouver dans un endroit chaud et confortable où, de plus, il va pouvoir rencontrer d'autres amateurs aussi fêlés que lui... On ne se lasse jamais de se raconter leurs premières aventures du jour.

Le samedi matin, c’est le départ de la grande randonnée touristico-historique qui emmène le convoi dans la région couverte de neige, à la découverte des champs de bataille, monuments et musées de l'Offensive des Ardennes. Comme toujours, les participants auront bénéficié d’un itinéraire méticuleusement fléché, en plus du road book.

L’itinéraire emprunte une succession de superbes routes enneigées s'étalant sur plus de 120 km en terre d'Ardenne. Et l’on se souvient de ce que certaines de ces collines ornées de jolis sous-bois furent des champs de bataille sanglants. Alors que nous, nous plaignons du froid... Imaginons la souffrance des soldats qui se sont battus ici dans des conditions effroyables !

Vers midi, le convoi fait halte à Stavelot, une autre ville ayant souffert lors de l’Offensive des Ardennes. Nous y découvrons le très beau musée de l'automobile.    En soirée, à l'hôtel, les participants ravis de cette longue journée se retrouvent dans un cadre toujours très accueillant, avec de la bonne musique.

Lors de la classique remise de récompenses organisée après le retour à l’hôtel, un prix spécial est décerné à un collectionneur suisse pour la plus longue distance effectuée à bord d'un véhicule ancien ; il est venu de Lausanne au volant de son Dodge WC-51 de 1944. Le prix pour le véhicule le plus original est attribué au propriétaire d'un GMC de 1945 en version Bolster, chargé de dinghies. Un autre engin mérite une mention particulière, en l’occurrence un Scout Car White.

Les organisateurs remarquent également, parmi les nombreuses et légendaires Jeep, quelques engins dignes d’attention : ue très rare Ford GP, un superbe Chevrolet 1½-ton panel, un pick-up Dodge de 1941, des Dodge WC-53 Carryall, deux tracteurs de semi-remorque de la marque Autocar, sans oublier la présence de deux magnifiques camions : un Mack NM, ainsi qu’un Diamond T 972 benne venu d'Angleterre (sur remorque). Well done, boys !

Le dimanche matin, comme chaque année, un départ a lieu tôt le matin. Le parcours est plus court et plus technique. Curieusement (hum !), il y a moins d'amateurs… A midi, après l’apéro où beaucoup en profitent pour s’approvisionner en vêtements et souvenirs au shop aimablement tenu par Wallis, Sabine, Cathy, Kelly, etc., tout le monde bavarde dans la vaste salle à manger avant de se quitter. Pour certains, la route du retour sera bien longue... Pour les organisateurs, quelle satisfaction que d’avoir réuni autant d’amateurs de véhicules militaires historiques en ces lieux chargés d'histoire ! Ils toujours aussi nombreux, malgré les difficultés économiques, le froid, la distance, le coût du carburant, à être régulièrement présents, issus des quatre coins de l'Europe pour les retrouvailles annuelles d’une grande famille !

André WITMEUR

Photos : Bart Decock, Alain et Dominique Olivier, Vincent Vanhuysse, Alain Henry de Frahan, Joël Vause, Aubry Royen, Guy Gillis.

un test